Encourageons-nous nos enfants à rêver ?

par | Mai 28, 2019 | Éducation | 0 commentaires

Est-ce que tu as déjà eu une situation ou ton enfant t’a dis quelque chose comme :

“Maman, je voudrais bien voler. On peut partir en avion un jour ?” Ou :

“Maman, regard ce beau ballon rouge ! “

Souvent, nous sommes occupés à autre chose et essayons de régler la question rapidement :

“Ouais, on le fera/achèterai un jour. Mais pour le moment, nous n’avons pas l’argent, l’occasion, le temps, etc. Maintenant va jouer…”

Ou peut-être que ton enfant t’a déjà dit :

“Maman, je veux être pompier quand je serai grande !”

Nous avons parfois tendance à répondre par des réponses comme

“Oui, mais tu sais qu’être pompier est une profession périlleuse, non ? ou

” Tu veux être gardien de piscine ” ? Eh bien, l’échelle salariale d’un gardien de piscine est un peu maigre…”

soñar

Je ne sais pas pour toi, mais je me suis retrouvé dans des situations comme celle-ci à maintes reprises.

En bavardant avec d’autres parents, nous avons tendance à sourire aux rêves de nos enfants.

“Mon enfant veut être explorateur, quand il sera grand !”

“Ouais, le mien voulait être agriculteur la semaine dernière. Cette semaine, c’est le ramasseur d’ordures”

Un éclat de rire s’ensuit parfois de toutes parts.

Cela te semble familier ?

Récemment, je lisais le livre ” Au coeur des émotions de l’enfant “, d’Isabelle Filliozat (fortement recommandé)) quand je suis tombée sur la révélation que souvent les enfants ne voient pas cela comme le plan final.

Au lieu de cela, ils aiment simplement rêver.

 

Pourquoi ne pas les laisser faire ? En fait, pourquoi ne pas nous joindre à eux ?

“Tu voudrais prendre l’avion ? Quelle bonne idée ! On prendrait place dans cet avion et on s’asseyra devant, d’accord ? Ensuite, nous nous attacherons, le pilote accélérer lentement sur la piste… et puis, ahhhhhhh, nous décollerions. Tu vois le paysage en bas ? Wow, magnifique !”

soñar

Lorsque tu auras fini de rêver avec ton enfant, il sera saturé et passera à autre chose – ou, si son rêve est profondément lié à sa personnalité, c’est peut-être le début d’une nouvelle étape importante dans sa vie.

 

Les enfants peuvent être si drôles.

Bien que petits, ils n’ont pas peur de rêver. Ils ne se limitent pas.

Pourquoi ne pas devenir un ramasseur d’ordures ? Ils se fichent du statut social ou des revenus financiers. Peut-être qu’ils voient simplement ces hommes forts, capables de se tenir derrière cette voiture poubelle, aller de maison en maison comme ça.
Ça, c’est de l’aventure !

Je ne sais pas pour toi, mais certains de mes rêves personnels sont mis en attente. Certains sont brisés. Certains, j’ai réalisé en grandissant, ne sont pas vraiment réalisables.

Qu’est-ce que cela fait avec moi – et comment cela influencera-t-il ma réponse aux rêves de mes enfants ?

Est-ce que je deviens cynique ?

Est-ce que je me ris des rêves de mes enfants ?

 Pendant que je travaillais sur cet article, ma nièce m’a dit :

“Jeanne, je veux devenir reine quand je serai grande !!! “

Maintenant, ma nièce vit la plupart du temps en Inde, l’origine de ses racines indiennes est la plus basse classe possible.

Que dois-je répondre à une telle déclaration ? Est-ce que je ris de sa naïveté enfantine, sachant qu’elle ne sera jamais reine, peu importe si elle vivra sa vie adulte en Inde ou en Suisse ?

Ou est-ce que je souris amèrement en pensant à mes rêves d’enfance qui ne sont jamais devenus réalité ?

Je veux que mes enfants rêvent. Et je veux les y conduire tout droit.

Mais comment je peux faire ça ?

Pour cet article, je propose quatre points pour nous aider à mieux comprendre la réalité et l’importance du rêve pour nos enfants – et comment nous pouvons les encourager et les guider à entrer dans ce qu’ils sont vraiment pour vivre leurs rêves même si ce monde dans lequel nous vivons est loin être un conte de fée.

1. Rêve avec ton enfant 

C’est l’une des plus belles possibilités de nouer des liens avec nos enfants, lorsque nous nous joignons à eux dans leur rêve. Nous serons capables d’éveiller l’imagination en eux. Nous pouvons les guider et même leur ouvrir des portes de rêves et d’idées auxquels ils n’avaient même pas pensé jusqu’ici.

soñar

2. Ne pousse ton enfant pas trop tôt a s’engager à long terme.

Ton enfant de 6 a12 ans rêve de jouer de la batterie ?

Imaginons que tu aies entendu ce rêve de ton enfant pendant un certain temps et que tu décides de le réaliser en lui achetant une toute nouvelle batterie de qualité, ainsi qu’une année de cours de batterie.

Il est possible que cet enfant soit ravi et enthousiaste… pour les premières semaines.

“Maman, je ne veux plus jouer de la batterie, je veux jouer du piano !”

Je peux comprendre pourquoi tu ne penserais pas que ce soit une si bonne idée.

Peut-être que ta réponse serait :

“Oh non, le pense même pas ! Nous t’avons acheté cette batterie neuve de qualité et un an de cours de batterie. Tu vas jouer de la batterie jusqu’à la fin de l’année et même plus longtemps ! 

Cependant, en sachant que l’âge de 6 à 12 ans est le moment idéal pour permettre à nos enfants de découvrir leurs compétences, leurs dons et leurs talents uniques, tu fais beaucoup mieux pour louer ou prêter une batterie pour ton enfant. Et peut-être que tu ferais mieux d’envoyer ton enfant aux leçons pour seulement trois mois.

Alors, si ton enfant te disait : 

“Maman, je ne veux plus jouer de la batterie, je veux jouer du piano !”

Tu pourrais dire à ton enfant :

“Oh, j’adore ton idée ! Je suppose que tu seras très doué pour jouer du piano.

Mais d’abord, tu joues de la batterie pendant trois mois. Après ça, je serai ravi de te voir apprendre le piano !”

soñar

3. Aide ton enfant à découvrir qui il est vraiment.

Les rêves peuvent être la première étincelle de l’expression de la personnalité. Combien il sera important de ne pas éteindre ces premières étincelles par la moquerie ou le découragement. Au lieu de cela, permet qu’ils expriment leurs rêves.  S’il y a quelque chose de plus profond derrière, l’enfant avancera dans cette direction. Sinon, ton enfant passera à autre chose ou réalisera que le rêve a éveillé quelque chose qui n’est pas exactement cela, mais il va dans cette direction. Les rêves peuvent vraiment aider à découvrir ses talents, ses passions et sa personnalité.

4. Ne limite pas leurs rêves par ta réalité

Tout le monde a des rêves brisés. Puisque c’est un bon conseil de ne pas laisser ceux-là limiter son propre potentiel, il est encore plus important de ne pas empêcher vos enfants (et les gens autour de toi en général) de rêver.

Tous les rêves ne mènent pas à quelque chose de grand, mais presque toutes les grandes choses ont commencé avec un rêve, avec une vision. Construisons donc avec nos enfants une fondation sur laquelle ils pourront s’appuyer. C’est un processus tellement réjouissant qui éveille l’imagination de nos enfants et la nôtre.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :