Ce que la reine Esther a à voir avec la résolution du nouvel an

par | Jan 3, 2019 | Développement personnel, Vie Chretienne | 0 commentaires

Bien que cet article puisse sembler un peu étrange pour certaines personnes – surtout les hommes ou les gens faciles à vivre en général – les principes décrits ont aidé d‘innombrables personnes qui faisaient face à toute sorte de honte dans leur vie.

C’est la fin d’une année, 2018 et le début de l’année suivante, 2019.

C’est le moment idéal pour décider des changements que l’on va prendre – Parlons donc des résolutions que nous aimons tous prendre pour la nouvelle année à cette période de l’année.

Parfois, ces résolutions ressemblent plus à des conversations entre amis qu’à des véritables exercices pour établir des objectifs.

Cependant, aujourd’hui, j’aimerais vous présenter un exercice pratique de fixer des objectifs qui pourrait être nouveau pour vous, même si le sujet en soi est très populaire.

Comment vous sentez-vous par rapport à votre corps ?

 

Cette question ne concerne pas votre poids, votre silhouette, le type de nourriture que vous mangez ou le régime que vous faites.

Je ne parle pas non  plus de genre de vêtements avec lesquels vous vous sentez à l’aise, ni de votre mode.

 

Je parle de se sentir à l’aise dans son corps. Aimer soi-même pour ce que l’on est, mais aussi aimer son apparence.

 La plupart du temps, une résolution de la nouvelle année à ce sujet portera sur le poids que l’on a l’intention de perdre.

Le régime que l’on veut essayer, les heures que l’on veut passer dans un gymnase ou à l’extérieur pour se remettre en forme.

Malheureusement, ces résolutions de la nouvelle année trouvent la plupart du temps une fin bien avant la fin de la nouvelle année et l’on revient aux anciennes habitudes alimentaires et aux anciens modes de  vie et rien ne change.

 

Certains d’entre vous, cependant, ne penseraient même pas à une telle résolution pour la nouvelle année. Simplement parce que la vie est trop occupée. La maternité est épuisante, les horaires quotidiens sont surchargés et il y a beaucoup d’autres priorités dans votre vie.

D’autres se débattent avec le sujet de la sensation corporelle en raison d’abus passés, d’une lutte perdue contre le sur poids, les vergetures ou d’autres réalités de la maternité qui ont changé votre corps pour toujours.

 

Quelle que soit votre réalité : En tant que parents, nous sommes des rôles modèles, même sur la façon dont nous aimons – ou détestons, soignons – ou négligeons notre corps.

Je connais des filles d’à peine  9 ans qui se sentent “trop grosses” par rapport à leurs camarades de classe, même si elles sont parfaites dans leur apparence. En connaissant les parents (surtout la mère), on peut y voir un patron.

 Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter quelque chose qui peut changer votre vie, vos sensations corporelles, d’une belle façon.

 

Le programme Esther.

 

L’idée de  ce programme est tiré du livre “De la honte à la paix” adapté à cet article avec permission. L’auteur, Téo Van der Weele est un ami très cher.

Dans cet article, vous pouvez en savoir plus sur son histoire, les écoles qu’il a co-fondées et le livre qu’il a écrit.

 En fait, le programme Esther est un peu comme un programme d’auto-soins.

Téo Van der Weele, qui a travaillé avec d‘innombrables personnes victimes d’abus sexuels, a développé l’idée de cette approche pratique pour le corps afin d’encourager un sentiment de bien-être physique des femmes et des hommes. Il a montré un effet positif sur les personnes qui ne se sentent pas à l’aise dans leur propre corps, quil s’agisse simplement d’ignorer leur corps ou d’éprouver des sentiments négatifs intenses envers leur propre corps.

Téo explique :

“Ce programme est basé sur le livre d’Esther dans la Bible. Il décrit la vie d’une jeune fille juive simple, qui est prise dans un système très oppressif : une épouse potentielle pour le monarque absolu, le roi. Lorsque le roi Xerxès affronta une épouse défiante, il choisit, ou plutôt fut forcé, de se débarrasser d’elle. Xerxès voulait une autre reine. Il avait assez de concubines dans son harem, mais il désirait quelque chose d’autre ; quelqu’un qui savait comment s’identifier à lui en tant que roi ; une reine, pas seulement un corps féminin. C’est ainsi que ses serviteurs se sont mis à choisir des filles qui recevraient une formation leur permettant d’être ” plus qu’un corps féminin “. C’est dans un tel climat de dysfonctionnement qu’Esther a été choisie comme l’une des candidates potentielles. Esther était une étrangère juive protégée, timide et simple, une orpheline élevée par un oncle. L’histoire nous raconte comment elle s’est transformée en une femme qui a su utiliser son pouvoir. En même temps, elle a pu éviter de glisser sur le précipice culturel qui avait fait tomber en grâce la reine précédente. Pour y parvenir, Esther a eu le temps de développer sa personnalité et son sens de la valeur. Il s’agissait de se baigner, de parfumer, de s’habiller et de se préparer à une fête privée avec le roi.”

Le programme Esther

 

Esther était 1. baignée, 2. parfumée, 3. habillée et préparée pour une 4. fête avec le Roi. Ces quatre événements ont donné lieu aux suggestions suivantes, qui se sont développées au fil du temps, notamment grâce aux réactions de ceux qui les ont appliquées.

1. Se baigner

Programme de test : pendant au moins deux semaines, deux fois par jour, passez dix minutes sous la douche, ou dans un bain moussant (il s’agit de sentir sa peau).  Utilisez une lotion corporelle après la douche pour prévenir la peau sèche et les démangeaisons. Au début, le temps peut être plus court, mais passez bientôt passer à dix minutes.

 

Téo explique ” : Après deux semaines à le faire une ou deux fois par jour, j’ai souvent reçu des rapports de victimes d’abus et de viols m’indiquant que ces deux semaines ont fait un impact formidable sur leur conscience de soi. De plus, ceux qui avaient perdu le sens du sentiment dans leur peau et qui se sont mutilés, seulement pour avoir un sentiment de douleur ont été aidés en se réveillant lentement à la sensation de l’eau. L’idée de rincer ce que les autres leur ont fait est également utile.

Certaines des réponses que j’ai reçues m’ont appris à quel point la honte est liée à la peau.”

 

Pour prolonger cette expérience, surtout si vous êtes seul à la maison ou si vous avez une clé pour votre chambre à coucher, vous pouvez préparer votre chambre avec de la musique (de la louange) et ramper dans le lit, nu.

Il ne vous reste plus qu’à sentir votre corps et profiter du moment présent. Essayez de rester comme ça pendant environ 5 chansons de louange (ou environ 20 minutes de Vienna Walzes pour ceux qui préfèrent ça).

 Pour certains, cela peut être une expérience intense de ressentir leur propre corps d’une manière aussi intense. C’est peut-être une bonne occasion d’apprendre à être plus libre avec son corps.

Lorsque vous commencez à vous sentir à l’aise, vous pouvez même laisser tomber la couverture, chauffer votre chambre et vous allonger sur votre lit nu avec de la musique en arrière-plan.

Faites tout ce processus tant que vous sentez qu’il vous aide de vous ré-approprier votre corps. Essayez de rester comme ça pendant environ  5 chansons de louange (ou environ 20 minutes de Vienna Walzes pour ceux qui préfèrent ça).

 Pour certains, surtout si vous avez vécu des abus ou d’autres expériences traumatisantes liées à votre corps, cet exercice peut être suivi d’émotions fortes comme la honte – une femme parlait d’un sentiment de panique au début – le malaise ou même la haine de certaines parties du corps. 

2. Parfumer

Le parfum (pour les hommes une lotion ou un après-rasage) est comme un signal positif (cela sent bon). Il a un problème : après quelques secondes, vous ne le sentez plus vous-même, alors que d’autres le sentent ! Le parfum porte aussi une sorte d’avertissement. Si quelqu’un s’approche suffisamment pour sentir le parfum que vous portez, cela l’aide à vérifier la proximité d’une relation. L’odeur est comme une sorte de sous-vêtement. En tant que tel, il serait bon de vous demander qui vous l’a donné et, surtout, est-ce que vous l’aimez vraiment ? Si ce n’est pas le cas, écartez-la.

Après avoir mis de côté tout ce qui ne vous convient pas, la prochaine étape est difficile pour certains ; allez dans une parfumerie et continuez à sentir et à choisir, jusqu’à ce que la bonne odeur apparaisse. Il y a une condition ; ne regardez pas le prix. Rappelez-vous que le psychiatre coûte plus cher !

Une fois que le premier parfum fait partie de l’odeur normale du corps, revenez une deuxième fois et achetez-en un pour les occasions spéciales. Puis achetez un troisième parfum pour vos moments intimes dans le mariage. C’est peut-être une façon subtile de dire : “Nous pourrions, ou peut-être pas, mais essaie-le…

3.  Vêtements 

Cette partie du programme est très spéciale :

 Téo écrit :

Une fois la question du parfum réglée, un nouveau projet commence : choisir une tenue spéciale. J’ai découvert que beaucoup de femmes, surtout celles qui ont été abusées, achètent de beaux vêtements et n’osent pas les porter ; ou elles les regardent avec envie, mais ne peuvent faire un choix. Ils ont l’impression que ce n’est tout simplement pas approprié pour eux. Cela attirerait trop l’attention sur le corps. Les survivants de sexe masculin réagissent souvent avec négligence (et s’en tirent mieux). Souvent, ce n’est qu’après avoir été beaucoup poussés par un partenaire qu’ils peuvent se résoudre à l’extravagance d’acheter quelque chose de nouveau. (‘Pourquoi un nouveau pull ? Est-ce celui-là n’est pas assez bon?‘) 

 

Faites une liste de ce qu’une tenue normale coûterait et multipliez-la par quatre !  Alors, commencez à économiser pour une tenue à ce prix-là. C’est bien au-delà de la norme, alors il faut du temps pour économiser. La question clé de cette partie du projet Esther est de garder le secret. Mettez de l’argent de côté discrètement chaque mois. Achetez aussi des magazines de mode pour étudier les vêtements dans la gamme de prix pour laquelle vous économisez. Cela devient tout à fait auto-éducatif. Il faut aussi du temps pour développer son goût dans cette gamme. Ce n’est pas un problème pour la plupart d’entre nous, car il faudra un certain temps pour économiser secrètement les fonds nécessaires ! Pour la majorité d’entre nous, ce projet pourrait durer plusieurs mois. Une fois que l’argent est en place, allez dans les boutiques spéciales où ils vendent des vêtements plus chers et flânez dans ces boutiques. Laissez les assistants vous conseiller ; ils sentiront votre argent  et vous traiteront royalement. Après six semaines de choix (pas moins), emmenez avec vous une bonne amie qui ne vous imposera pas ses vues sur ce qui est bien pour vous ; simplement quelqu‘un avec qui rire et qui vous encourage. Ensuite, faites votre choix dans un délai de six semaines au plus tard.

 

   4.  La fête

Une fois que l’argent pour la nouvelle tenue est en place, il reste au moins six semaines pour économiser un peu plus pour la grande finale, la fête. Si vous êtes célibataire, invitez des amis à la fête et soyez le sujet de conversation de la soirée. Si vous êtes marié, une approche différente est suggérée (…) Réservez secrètement un week-end dans un hôtel. Laissez  quelqu’un entrer dans le secret et demandez-leur d’aider à garder les enfants. Quand votre mari rentrera à la maison, soyez prêts avec les siens et vos valises. Laissez-le remonter dans la voiture, ou dans un taxi en attente, pour un voyage surprise. Alors, laissez-le attendre dans le bar de l’hôtel pendant que vous vous habillez seul. Puis quand vous descendrez, vous verrez l’étonnement, peut-être même le regard inquiet. Il est important de dire les premiers mots corrects,’Ne t’inquiète pas, tout est payé  …’.

Ce soin de soi crée une atmosphère dans laquelle on ne priait pas seulement, mais dans laquelle l’esprit, l’âme et le corps deviennent des éléments plus harmonieux – une prière en soi (…)

Aujourd’hui, alors que nous entrons dans cette nouvelle année, je vous encourage donc à réfléchir à ce que vous ressentez pour votre propre corps. L’acceptation de soi qui résulte de la perte des kilos en trop, d’un ventre plat ou de ce que vous voulez que votre corps soit différent – ne sera pas une base solide sur laquelle vous pourrez bâtir vos sensations corporelles. Cependant, une bonne sensation corporelle qui se traduit par une nouvelle appréciation du corps en tant que maison de Dieu, un temple, où les soins corporels sont devenus une prière sans paroles est inestimable et un bel héritage à transmettre à vos enfants. Essayez-le !

“Adapté pour un usage familial, par Jeanne de familythatmatters de “de la honte à la paix” Accompagnement et thérapie pour les personnes abusées sexuellement par  T.J. van der Weele “

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!